LE CABANON EN CENTRE-VILLE

Réalisation en 2006

Entreprise de détournement - Chantier n°3

 

Durée : 1 semaine

Public : Tout public

Une création d'Opéra Pagaï

Ecriture et mise en scène : Cyril JAUBERT

Avec : Cécile AUBAGUE, Véronique CAILLE, Raphaël DROIN, Lionel IENCO 

Administration et production : Karine BALLU et Philippe RUFFINI

Vidéo :  Damien GALES, Ingrid HAMAIN

Journal de Bord : Marik WAGNER

Notre souhait était de faire parler la cité en l’interrogeant sur elle-même, ses modes de vies, ses « habitus », ses comportements, de faire se regarder les habitants dans le miroir déformé que nous leur présentons, de faire entrer en résonance notre « performance » avec le vécu passé et présent de Port Saint Louis en proposant un élan inopiné autour d’un objet « symbole », le container.

C’est l’histoire d’une famille qui décide de quitter sa ville, Bordeaux, pour tenter une vie meilleure à l’autre bout du monde, au Canada…

Sur la route qui les amène au port de Marseille, le camion qui transporte le container de déménagement (rempli de meubles, de leurs effets : de leur vie) verse en pleine nuit et en plein centre-ville de Port Saint Louis. Alertée, la famille, qui s’apprête aussi à prendre le bateau, arrive sur les lieux et constate les faits. Le container est obligé de rester là jusqu’à samedi pour des raisons d’assurance… Ils sont coincés là pour une durée indéterminée…

Nous installons le container dans la nuit de dimanche à lundi, au carrefour « central », entre l’école, le bureau de tabac tout près du supermarché et du port, sur un trottoir, en bordure d’un petit espace vert. Quand la ville se réveille, les discussions vont bon train entre les parents d’élèves, les chauffeurs de bus et les enfants.

Le container est nu. La famille arrive dans l’après-midi. Elle reste autour, répondant aux questions des curieux, et ici la parole circule vite… Le lendemain, il ne faudra pas trop de la journée pour vider entièrement le container, découper les fenêtres et la porte à la meuleuse et réinstaller tout à l’intérieur de manière vivable. Séquence manouche et étincelle mais le soir même le container avec portes et fenêtres commence à ressembler au cabanon de nos rêves. Le troisième jour, alors que le marché hebdomadaire s’est installé tout autour de nous (Ah ! le petit-déjeuner à coté du stand des volailles…), on repeint le container, on lui fait un avant toit, on se branche sur le circuit électrique de la ville, on sort la balancelle, le barbecue, la vie s’installe en toute simplicité… L’association des cabanonniers de la plage Napoléon nous fait adhérer et nous exhibons fièrement la carte sur notre boîte aux lettres. Les petits-déjeuners en terrasse à l’heure de la rentrée des classes sont toujours un moment magnifique d’incongruité… La vie au cabanon en quelque sorte mais … en plein centre-ville.


MOBIL-HOME « CONTAINER »  a été réalisé du 2 au 8 avril 2006 à Port-Saint-Louis–du-Rhône (13).


Coproductions : Opéra Pagaï, Le Citron Jaune - Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public, Cie Ilotopie.


Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication – Direction régionale des Affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département Gironde et la Ville de Bordeaux