L'EQUIPE NATIONALE DE LA RÉPUBLIQUE D'INGOUCHIE

Création en avril 2005

Entreprise de Détournement - chantier n°2

Durée : 1 semaine

Public : Tout public

Une création d'Opéra Pagaï

Mise en scène : Cyril JAUBERT

Avec :
Véronique CAILLE, Christophe CHATELAIN, Michaël DIEU, Raphaël DROIN , Sébastien GENEBES, Lionel IENCO, Cyril JAUBERT, Philippe RUFFINI, Nicolas SOULLARD 

Administration et production : Karine BALLU et Philippe RUFFINI

Journal de bord : Marik WAGNER

Nous remercions vivement l’équipe des anciens footballeurs de l’équipe de football de Vieux Condé ainsi que Gilles et Franky.

Lors de l’immersion sur le territoire, nous rencontrons notamment l’ancien directeur du club de Foot de Vieux–Condé. Il nous raconte les exploits de l’équipe locale en coupe de France dans les années 80. Il nous raconte aussi le tournoi de Foot international que la ville organisait, les équipes russes ou africaines dans la ville, beaucoup d’habitants impliqués… Les supporters se déplaçaient de l’autre bout de la France ! Nous faisons le lien avec le souhait du conseil municipal d’axer ses efforts sur le sport, notamment par le biais d’un complexe sportif de fière allure…

Nous décidons alors d’imaginer l’histoire de l’équipe de Football à sept de la république d’Ingouchie qui serait en stage de remise au vert à Vieux-Condé, en vue de préparer les championnats du Caucase…

Le premier soir, un accueil officiel a lieu en Mairie, discours et échange de cadeaux traditionnels devant une bonne centaine d’invités. Chaque jour, après un échauffement en ville à l’heure de la rentrée des écoles, les Ingouches partent à la découverte des habitudes et coutumes françaises… Chacun s’est choisi un lieu où il viendra tous les matins pendant deux heures (le PMU, la bibliothèque, le coiffeur, travailler avec les services des espaces verts,…). Le dernier jour, chacun des Ingouches invitera et fera découvrir à tous les autres ce qu’il a compris (ou cru comprendre de la vie ici…). 

Nous profitons des horaires des équipes de jeunes et des moins jeunes du Club pour nous entraîner sur les terrains à côté. Bien sûr, nous sommes l’attraction et les vrais footballeurs ont du mal à se concentrer sur leur sujet. D’autant plus que ces Ingouches pratiquent le football à leur manière. Nous prévenons toujours que nous n’avons jamais gagné un match et que nous en sommes fiers. En effet, pour ces Ingouches, le Football est surtout l’occasion de manifester son respect, pour l’arbitrage et pour l’adversaire, jusqu’à l’absurde, le résultat n’a aucune importance. Battre l’adversaire serait une marque d’irrespect insupportable (ça nous arrange bien…).

Cette semaine d’intervention tous azimuts se conclura par un Match-exhibition le samedi au complexe sportif contre l’équipe des anciens du Club, les héros des exploits en coupe de France. Après les matchs des équipes de jeunes, notre confrontation, parfaitement mise en scène devant quelques centaines de spectateurs, glisse vers l’absurde le plus complet grâce à notre respect infini de l’adversaire et un commentateur en total décalage. 

Cette intervention nous a permis une double entrée sur le sens : D’abord décaler le regard sur la pratique du sport en attirant l’attention sur d’autres enjeux, mais aussi jouer de la présence de l’étranger, proposer aux Vieux Condéens une vision différente sur leur quotidien par la présence individuelle ou collective de nos ingouches dans la ville …


L'Équipe Nationale de la République d'Ingouchie a été réalisé dans la ville de Vieux Condé. 


Coproductions : OPERA PAGAÏ, Espace Boris Vian / Le Boulon, centre national des arts d la rue et de l’espace public.


Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication – Direction régionale des Affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département Gironde et la Ville de Bordeaux