ENTREPRISE DE DETOURNEMENT - CHANTIER N° 4

L'appartement cultivable

8 au 10 septembre 2006 - Saint-Gaudens(31)

Lieu : « Les Pyrénéennes »
Salon de l’Agriculture de Saint-Gaudens (31)

Contrairement à nos autres "Entreprises de Détournement", nous n’avons pas là à faire à une ville ou un quartier que nous pouvons étudier, dont nous pouvons nous imprégner à loisirs au préalable. Le Salon de l’Agriculture est un espace temps « éphémère » qu’il nous faut imaginer plutôt que ressentir.
Pour ce projet nous travaillons avec le soutien d’une classe de B.E.P du Lycée Agricole de Saint- Gaudens, et avec l’appui total de la direction des « Pyrénéennes » et de son équipe technique.
Pour trouver le décalage intéressant, outre les discussions avec les futurs agriculteurs du lycée, les représentants des « Pyrénéennes », nous effectuons des visites dans d’autres foires et salons de ce genre.

Fidèle à notre direction de travail habituelle, « L’Utopie de Proximité », nous décidons de déplacer l’agriculture dans un cadre différent, l’urbain, pour créer la perspective et mettre la question agricole sur un autre niveau de lecture… en présentant ”L’appartement cultivable”, un appartement témoin (ouvert sur ses côtés, on peut en faire le tour) qui permet de pratiquer l’agriculture quand on habite au 8ème étage d’une tour en centre ville. Nous réutilisons ainsi l’esthétique des stands de foire avec ses panneaux d’informations, ses représentants et son « produit-attraction » phare. Mais notre stand reste un endroit où le temps est suspendu au milieu du brouhaha de la foire.
Parce qu’il touche plus au rêve qu’au concret des agriculteurs présents.
Parce que l’esthétique de l’appartement mêlant intérieur et extérieur ainsi que l’homme mis en scène est incongrue à cet endroit.
Bref, on nous remarque !

L’AGRICULTURE URBAINE
Trois d’entre nous jouent les représentants du Groupe de Recherche autour des Nouvelles Pratiques Agricoles Urbaines, petite association de passionnés soutenue par le ministère des Cultures Urbaines et le Secrétariat d’Etat à l’Avenir Durable. Le G.R.N.P.A.U. appuie son travail sur des études scientifiques, réelles, qui prédisent l’accroissement continu de la population humaine menant en quelques centaines d’années à une occupation totale de la planète par l’habitat humain. Les pratiques agricoles urbaines sont une des solutions possibles à ce problème. L’Agriculture Urbaine ou comment pratiquer l’Agriculture dans les centres villes, les espaces urbains, (les trottoirs-pâturages, les voitures cultivables, les jardins-potagers publics, les toits labourés et même chez soi). Pour sensibiliser le public à leurs utopiques mais nécessaires préoccupations, ils présentent au Salon de l’Agriculture, l’Appartement Cultivable !

L’APPARTEMENT CULTIVABLE

un Appartement témoin de 64 m² qui comprend :
le salon potager où on cultive des choux en regardant la télé,
la salle de bain piscicole, ou l’on se douche avec les poissons,
la « chambre à brouter », enherbée pour élever un agneau,
la cuisine basse-cour, pour les salades murales, le séchoir à maïs et les lapins en liberté.

A l’intérieur vivent quatre comédiens qui jouent des personnes volontaires pour vivre l’expérience de l’Appartement Cultivable, à la fois pour faire progresser la recherche et pour servir de démonstration et donc de sensibilisation pour le public du Salon.

Durant les trois jours de la foire, des milliers de personnes vont venir découvrir notre appartement. Nous aurons droit à des réactions de toutes sortes, de l’abasourdissement au mépris, de l’enthousiasme au scepticisme, de la franche rigolade à l’intérêt des professionnels… en tous cas, l’interrogation est là, les discussions riches et les sujets nombreux, surtout marqués par la question de l’avenir, de l’agriculture comme de l’urbanité.

chargement du diaporama
Image buffer 2
Diaporama ENTREPRISE DE DéTOURNEMENT - CHANTIER N° 4

Options

Activer le fondu
Temps entre chaque image (en secondes)