RURALISSIMO

L'ECRITURE

C'est notre première tentative de nous emparer de la campagne, du « milieu rural », comme cadre et comme sujet d'écriture. Après SAFARI INTIME, c'est une nouvelle carte blanche que nous donne « Les chemins de l'Imaginaire » à Terrasson. Cette fois-ci, nous nous aventurons aux confins de la commune, là où le paysage urbain s'épuise, là où la ville se transforme en campagne. Sans autre idée préconçue que celle de découvrir des lieux, « des endroits », des atmosphères susceptibles de donner matière à notre théâtre, nous sillonnons  la périphérie de Terrasson. Et puis tout à coup un vallon, une bergerie, un manoir, une petite ferme, un bois,  plus loin un lotissement pavillonnaire tout neuf et même une petite résidence hlm qui annonce la ville proche. Il y a tout pour traiter de l'évolution de nos campagnes, du choc culturel avec l'arrivée des néo-ruraux, de l'isolement, de la terre. 

 

UNE ZONE TOURISTIQUE

Nous décidons d'en faire une zone touristique, un site protégé, un parc d'attraction pour citadins sans racine, un parcours de randonnée-découverte où l’on promet au touriste des paysages oubliés mais aussi de vrais rencontres avec l'autochtone, de «  l'authenticité ». On s'émerveillera devant des gestes ancestraux « mille fois répétés » et peut être avec un peu de chance, ils auront droit à un chant traditionnel et une dégustation de produits régionaux typiques...

 

Voilà, il y avait certes beaucoup de second degré et il fallait un peu de cynisme pour traiter d'une campagne en  train de devenir une coquille vide, une vitrine, un joli décor vendu sans vergogne aux entreprises du tourisme de masse... mais finalement, en est-on si loin? N'en sommes nous pas à contempler avec nostalgie et fatalisme l'agonie de la paysannerie, parallèlement à l'implantation dans les fermes de Dordogne de colonies de retraités anglo-saxons. Si il n'y a donc que le tourisme comme espoir pour nos campagnes, alors allons-y franchement...

 

Pour nous emparer théâtralement de ce parcours de deux kilomètres, nous avons fait appel à nos amis Jurassiens du Pudding Théâtre, eux aussi des habitués des « Chemins de l'Imaginaire »... Avec dix comédiens en plus des quinze de la compagnie. Quelques jours de repérages, quelques jours d'écriture et deux jours de répétitions pour une soirée de 150 spectateurs en 5 groupes. Une expérience plein d'enseignements dans l'implication du spectateur, dans la menée des groupes et dans l'écriture ....

Nous nous en souviendrons à l'heure des « road movies théâtraux » à Capdenac avec « Derrière le Hublot » ou de « Des rives, la nuit » avec Pronomade(s) en Haute-Garonne par exemple...

chargement du diaporama
Image buffer 2
Diaporama RURALISSIMO

Options

Activer le fondu
Temps entre chaque image (en secondes)